Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > People
Longuè Longuè interdit à la Crtv
(15/02/2008)
Il est reproché à l’artiste de s’être attaqué à la modification de la Constitution.
Par Sainclair Mezing

Cette note de service, bien que n’ayant pas fait l’objet d’une large diffusion sur l’ensemble du réseau de la Cameroon Radio Television, a été affichée dans le hall de la " maison de la radio " à Yaoundé, sur un babillard situé entre les studios 105 d’enregistrement de Yaoundé Fm 94 et de la radio assisté par ordinateur.

Même si la plupart des responsables de l’office ne veulent pas se prononcer sur la question, certaines sources ont bien voulu apporter quelques éclairages. Selon certains cadres de la Crtv, cette mesure intervient au lendemain de la suspension d’antenne de Billy George Karson, animateur au poste national de la Crtv, qui a "osé" diffusé dans son émission "Wake up show" la chanson "50 ans au pouvoir" de Longuè Longuè au moment où déferlaient les appels à la modification de la Constitution adressés au président de la République Paul Biya par les militants de son parti. Une suspension qui semble avoir contraint l’infortuné à ne plus fréquenter son lieu de service d’autant plus que certains de ses collègues affirment ne l’avoir plus jamais revu au bureau.

Dans cette chanson à "problème", l’artiste souligne que la "modification de la Constitution est une maladie des chefs d’Etat africains". Titre dans lequel Longuè Longuè fait remarquer que "le Cameroun n’est pas le Togo, le Tchad " où l’on a déjà procédé à une telle manœuvre pour permettre au président de rester aussi longtemps que possible au pouvoir. Avant d’ajouter : "essayez et vous verrez" pour ce qui est du cas du Cameroun. "La diffusion de cette chanson, poursuit une autre source, a provoqué par la suite un tollé général à la Crtv." "La chanson en elle-même est comme si ce gars s’adressait frontalement à Biya", ajoute sous cape un haut responsable du ministère de la Communication d’où serait parti, d’après des employés de la Crtv, l’ordre d’interdiction de cette chanson.

Au poste national de la Crtv, la note de service de Célestin Boten sonne comme un ultimatum. "Tout contrevenant s’expose à de graves sanctions", avertit le directeur des programmes de la Crtv radio. Sous silence, l’on fulmine face à ce qui apparaît aux yeux de certains comme une véritable menace à la liberté, de nature à susciter la révolte chez certains. "Autant de choses qui énervent à la Crtv. Notre maison est frileuse et les gens sont trop peureux parce qu’ils craignent de fâcher des personnalités. On ne sait pas pourquoi d’autres chaînes ne veulent pas la diffuser", entend-on dans les couloirs.

Au centre de production de la télévision à Mballa II cependant, bien qu’une telle note ne fasse pas encore l’objet d’un affichage jusqu’ici, certains responsables disent avoir reçu un ordre : "la diffusion des clips de Longuè Longuè est interdite pour l’instant."



Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 10 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2022. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site